2018 Initiative Hôpitaux Amis Des Bébés (IHAB) Nouvelles Lignes Directrices

Chères collègues,

Après plusieurs mois de réflexions et de discussions productives avec nos cinq organisations internationales en promotion de l’allaitement, l’OMS et l’UNICEF ont publié la version finale des lignes directrices pour les IHAB, le 11 avril 2018, Implementation Guidance: Protecting, promoting, and supporting breastfeeding in facilities providing maternity and newborn services: the revised Baby-friendly Hospital Initiative 2018. Le document final reflète très clairement les recommandations apportées par nos cinq organisations et nous félicitons l’OMS et l’UNICEF pour cette publication réussie.

Nous sommes entièrement en accord avec l’OMS et l’UNICEF que “l’allaitement représente un élément essentiel pour que soit reconnu pour tout enfant le droit fondamental au plus haut niveau de santé, tout en respectant le droit de la mère de prendre une décision éclairée sur la façon de nourrir son enfant. Cette décision doit être prise en se fiant à une information complète, basée sur des données probantes et libre de tout intérêt commercial. Le soutien nécessaire doit aussi être présent pour l’aider à actualiser sa décision.”

Nous sommes aussi de l’avis de l’OMS et de l’UNICEF lorsqu’ils affirment que “les premières heures et les premiers jours d’un nouveau-né sont critiques pour l’initiation de la lactation et pour soutenir les mères à allaiter avec succès” et que “le but de l’IHAB est de s’assurer que les mères et les nouveau-nés reçoivent les soins appropriés et en temps requis, avant et pendant leur séjour en maternité, en vue de faciliter la meilleure nutrition possible pour favoriser la santé et le développement des bébés.”

Nous nous réjouissons du fait que la condition 1 comprend dorénavant l’application complète du Code international de commercialisation des substituts du lait maternel (le Code international) et les résolutions subséquentes de l’Assemblée mondiale de la santé (AMS) qui le concernent, de même que des politiques complètes de nutrition de l’enfant basées sur des données probantes et le monitoring des pratiques cliniques liées à ces politiques.

Nous unissons nos voix à celles de l’OMS et de l’UNICEF pour que l’IHAB soit implantée partout dans le monde et que sa durabilité soit assurée au fil du temps.

CONTEXTE

Préoccupés par l’adoption inégale et assez faible de l’IHAB au niveau mondial, l’OMS et l’UNICEF ont entrepris d’évaluer les forces et les faiblesses de l’Initiative et de la revitaliser ainsi que les critères internationaux qui s’y rattachent. C’était une lourde tâche.

Des lignes directrices ont d’abord été proposées pour critique publique en octobre 2017. Nos cinq organisations se sont réunies et, à l’invitation de l’OMS et l’UNICEF, ont partagé leurs expertises en vue de bonifier ce premier jet dans lequel certains aspects n’avaient pas été touchés en profondeur.

Nous désirons remercier l’OMS et l’UNICEF pour leur ouverture et leur intérêt à poursuivre les discussions avec nous et à intégrer nos recommandations dans ce premier jet. Nous nous sommes attelés à la tâche tous ensemble durant 6 mois pour renforcer les lignes directrices en vue de permettre aux pays d’évoluer vers une adoption universelle de l’IHAB.

Traduction libre par Louise Dumas, Comité canadien pour l’allaitement; texte original en anglais “2018 Baby-Friendly Hospital Initiative (BFHI) Revised Implementation Guidance” du 11 avril 2018.

FAITS SAILLANTS DES RECOMMANDATIONS PRINCIPALES

Les gouvernements doivent s’impliquer dans l’implantation nationale de l’IHAB en plus de s’efforcer à intégrer les critères internationaux dans leurs systèmes nationaux.

Les responsables de la formation initiale des professionnels de la santé doivent intégrer dans leur curricula les évidences et la pratiques cliniques sous-jacentes aux Dix conditions pour le succès de l’allaitement (les Dix conditions).

Il faut attirer l’attention du public quant à l’importance de l’allaitement, des risques des substituts du lait maternel et des pratiques qui aident la protection, l’encouragement et le soutien à l’allaitement. Des efforts doivent être entrepris pour protéger l’allaitement, les familles et les travailleurs de la santé des pressions et de la commercialisation non-éthiques exercées par les compagnies de substituts du lait maternel. L’IHAB doit être intégrée dans d’autres interventions et programmes nationaux ou internationaux, en vue de coordonner les efforts pour le soutien de l’allaitement dans les communautés et les lieux de travail.

Les pays ayant développé un programme de reconnaissance et de certification pour tous les établissements de santé prodiguant des soins et services périnatals n’ont pas à cesser ces activités si elles sont productives. Ce n’est pas le but des lignes directrices actuelles.

FAITS SAILLANTS EN REGARD DES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DES LIGNES DIRECTRICES

Mettent l’accent sur l’exclusivité de l’allaitement pour les 6 premiers mois en vue de prodiguer à la fois les soins, les nutriments et l’énergie nécessaires à une croissance et à un développement physique et neurologique optimal.

Incluent une liste de critères internationaux clairs qui peuvent aussi être adaptés selon les standards des différents pays.

Maintiennent les Dix conditions dans leur ordre original de même que les sujets touchés dans chaque condition. Le langage utilisé permettra leur mise à jour éventuelle lors de la publication de nouvelles données probantes. Chaque condition est bien expliquée et contient une orientation claire quant à son implantation.

Reconnaissent la contribution de chaque condition dans l’amélioration du soutien à l’allaitement et soulignent le besoin d’implanter les Dix conditions comme un tout pour obtenir un meilleur impact sur les pratiques lies à l’allaitement.

Fournissent des directives claires pour l’implantation sécuritaires des pratiques et pour le monitoring de celles-ci. Rappellent aux professionnels de la santé l’importance des soins attentifs individualisés.

Décrivent l’importance des pratiques favorables aux mères (Mother-Friendly) et leur impact sur l’allaitement. Mettent l’accent sur l’importance pour les professionnels de la santé de bien connaître ces pratiques et leur responsabilité d’en informer les mères. Réfèrent aux autres lignes directrices en vigueur à l’OMS pour plus de détails concernant ces pratiques.

Soulignent l’importance de l’allaitement et/ou du lait maternel pour tous les bébés soignés dans un établissement, en incluant des directives, des indicateurs et des standards pour le soutien aux bébés prématurés.

Traduction libre par Louise Dumas, Comité canadien pour l’allaitement; texte original en anglais “2018 Baby-Friendly Hospital Initiative

(BFHI) Revised Implementation Guidance” du 11 avril 2018 en plus de directives, d’indicateurs et de standards qui ont toujours fait partie de l’initiative pour les nouveau-nés à terme.

Définissent un mandat clair quant à l’intégration des évidences et des pratiques sous-jacentes aux Dix conditions dans la formation initiale des professionnels de la santé, tout en poursuivant pour le moment l’éducation continue et ce, jusqu’à ce que plusieurs nouveaux gradués ainsi formés soient entrés en milieu clinique au cours des années.

Expliquent les responsabilités des établissements de santé et des professionnels de la santé dans l’implantation du Code international maintenant partie intégrante de la condition 1, décrivant ainsi les bases pour l’adoption du Code international dans tous les aspects des soins aux patients. Soulignent l’importance de la surveillance continue des pratiques et proposent des systèmes pour en assurer la pérennité.

Fournissent des indicateurs clairement définis et faciles à évaluer qui permettent les comparaisons entre les pays. Conservent le niveau de passage à 80% pour tous les indicateurs.

Admettent l’importance de la reconnaissance publique telle la certification, comme élément-clé de changement. Soulignent l’importance de d’évaluation externe comme principe de base pour améliorer la qualité des interventions. Reconnaissent la valeur transformative du processus menant à la certification Ami des bébés sur tout l’environnement lié à la nutrition infantile, entre autres des soins davantage centrés sur le patient, des soignants démontrant des attitudes et des habiletés bonifiées en nutrition infantile, un recours moins fréquent aux substituts du lait maternel et un nombre important de pouponnières fermées. Stipulent que la qualité des soins en regard de l’allaitement évolue grandement quand les maternités sont certifiées Ami des bébés. Offrent des alternatives solides pour améliorer la qualité des soins autrement que par la certification dans les pays où cette option n’est pas envisageable.

Renforcent le rôle des établissements de santé dans l’identification de ressources communautaires appropriées, culturellement et socialement acceptables pour les familles en vue d’un soutien conséquent en allaitement. Rappellent à ces établissements qu’ils ont la responsabilité de s’engager dans leur communauté pour améliorer l’offre de ressources appropriées.

Ce que vous pouvez faire

Étant donné que ce document répond maintenant aux préoccupations que nous avions exprimées suite à la publication d’octobre 2017, nous demandons à toutes les personnes oeuvrant auprès des familles au niveau de la nutrition des nouveau-nés et des jeunes enfants, de se rallier autour de ces Lignes directrices, d’en soutenir les objectifs et de travailler pour l’implanter dans tous les pays de la façon la plus efficace possible.

Prochaines étapes Nous travaillons à nous assurer que la résolution qui sera déposée à l’AMS en mai prochain demandera au Directeur général de l’OMS de travailler en collaboration avec l’UNICEF au développement d’outils pour la formation, la surveillance et la défense de l’IHAB en vue d’assister les états membres à l’implanter dans leur pays respectif. Nous continuerons à suivre le cheminement de cette résolution, le développement des outils requis en vue de l’implantation des lignes directrices sur l’IHAB.

Merci.

Respectueusement vôtre,

Trish MacEnroe
Coordonnatrice
Baby-Friendly Hospital Initiative Network of Industrialized Nations, Central and Eastern European Nations and
Independent States (BFHI Network)

Elisabeth Sterken
Vice-présidente
International Baby Food Action Network (IBFAN)

Michele Griswold
Présidente
Association internationale des consultantes en lactation (ILCA)

Ann Calandro
Présidente
La Ligue La Leche Internationale (LLLI)
Felicity Savage
Présidente
World Alliance for Breastfeeding Action (WABA)

Des traductions supplémentaires de cette communication sont disponibles en anglais, italien, espagnol, et japonais.


No comments yet.

Leave a Reply

Powered by WordPress. Designed by WooThemes

Translate »
%d bloggers like this: